Appel d’offres pour le recrutement d’un consultant spécialiste dédié à l’opérationnalisation du Centre Entrepreneurial des Femmes d’Affaires du Togo « INNOV’UP »

Expert/Consultant spécialiste dédié à l’opérationnalisation du Centre Entrepreneurial des Femmes d’Affaires du Togo 

« INNOV’UP »

Lieu :                                              Lomé – TOGO

Date de clôture :                          31 janvier 2018

Type de contrat :                         Individuel

Poste :                                         Consultant International

Langue requise :                        Français

Durée du Contrat :                     30 jours ouvrables

 

I. Contexte et justification:

Le secteur de l’entrepreneuriat féminin a connu un regain d’intérêt ces dernières années dû au rôle important et à la place qu’occupent les femmes dans la vie économique et sociale de notre pays. Il est désormais reconnu mondialement qu’il ne peut y avoir de développement sans la pleine participation de la femme au processus économique. Ainsi, l’identification et la valorisation des niches de créneaux porteurs et la traçabilité de la chaîne de valeurs à travers la conception et la réalisation des projets constituent des étapes importantes et comptent parmi les défis à relever pour encourager l’entrepreneuriat féminin et répondre en partie aux besoins d’emplois décents pour les jeunes filles et les femmes.

Le chômage touche 8,1% des jeunes au Togo (contre 6,5% en moyenne nationale) et cette précarité est plus prononcée pour les femmes. Celles-ci rencontrent des difficultés et des contraintes pour la conduite de leurs affaires. Ainsi, plusieurs facteurs limitent leurs actions en matière d’entrepreneuriat : absence de garanties pour l’accès au crédit, le défaut de propriété  foncière, le faible accès aux moyens de production (intrants, équipements modernes, terre), les contraintes familiales, les pesanteurs socioculturelles, le faible niveau de revenu des femmes. A ces facteurs peuvent s’ajouter l’analphabétisme, le faible niveau d’instruction et de qualification professionnelle des femmes. Ce sont autant de facteurs qui, non seulement limitent la qualité des activités, mais contraignent surtout la formalisation des entreprises des femmes. Au regard de l’importance des contraintes auxquelles font face les femmes entrepreneuses, des efforts doivent être faits pour accompagner les micros et petites réalisations du secteur privé des femmes.

Pour ce faire, la FEFA, en droite ligne avec la Stratégie de la CEDEAO sur le développement du secteur privé et des programmes relatifs à l’autonomisation économique des femmes en Afrique, a mis en place depuis Décembre 2015 en partenariat avec le PNUD, un dispositif d’accompagnement à travers l’établissement d’un centre entrepreneurial des femmes d’affaires du Togo « INNOV’UP ». Ce dernier est un centre d’incubation et d’accompagnement pour les entrepreneurs et plus particulièrement les jeunes femmes entrepreneuses.

Pour s’assurer de la conduite effective de cette initiative d’incubateur(s), constituant une innovation au Togo en matière d’accompagnement à la création et au développement d’entreprises, une administration composée de quatre experts a été mise place pour la gestion quotidienne du centre et l’accompagnement des jeunes entreprises et des femmes entrepreneures déjà en activité.

La FEFA, entité́ responsable de la mise en œuvre de ce projet envisage, en partenariat avec le DUTCH GOOD GROWTH FUND, de recruter un consultant pour fournir l’assistance technique en vue de l’évaluation de l’impact social du centre depuis sa création.

L’expertise mobilisée va permettre de définir un nouveau business model devant assurer la pérennité du centre d’incubation.

II. Objectif de la mission:

L’objectif est d’évaluer l’opérationnalisation de INNOV’UP, Centre Entrepreneurial des Femmes d’Affaires du Togo », qui couvre initialement la zone urbaine et péri-urbaine de Lomé. INNOV’UP est une structure d’accompagnement des promoteurs de projets de création d’entreprises. Il apporte aux promoteurs/trices de jeunes entreprises (start-up), un espace d’hébergement, de coaching, de formation pratique, de facilitation de réseautage avec les autres entreprises et d’accompagnement pour la recherche de financement. Les promoteurs ayant accès, sont prioritairement des porteurs de projets innovants et à fort potentiel de développement. Le centre d’incubation a pour ambition d’intégrer les meilleures pratiques appliquées à ce jour et de pouvoir constituer à terme une référence dans la promotion et l’innovation de l’entrepreneuriat féminin, tant au niveau local que régional.

Le Centre INNOV’UP continuera à dispenser ses services d’incubation tout en diversifiant ses sources de financement pour un développement durable dans l’écosystème d’incubation au Togo.

La démarche indicative pour réaliser cette mission se déroule en deux étapes essentielles:

1ère étape: Prise de contact avec l’équipe INNOV’UP et les partenaires techniques et formulation du modèle économique viable.

  • Analyse de l’organisation et la structure de l’incubateur. Prise de contact avec les responsables de l’équipe.
  • Rencontre avec les structures collaboratives potentielles traitant des questions de l’entreprenariat et de la création de la chaîne de valeur au Togo (ANPE, FAIEJ, PRADEB, ANPGF, FNFI, maison de l’entreprenariat, cabinets d’études, ONG, les jeunes entreprises, etc.).
  • La configuration d’outils de modélisation et de mobilisation des ressources pour l’incubateur ainsi que d’autres outils pour assurer le suivi des dossiers des porteurs de projets depuis le pré diagnostic entrepreneurial jusqu’au suivi des entreprises startups créés.
  • L’organisation pour la mise en place des services d’appui, formation à l’équipe locale à l’usage des outils et à l’intégration du nouveau modèle économique.
  • Soumission du rapport de mission


2ème étape: Dans un délai de 3-6 mois après la première étape le consultant effectuera une deuxième visite au Togo pour évaluer les progrès.

III. Fonctions:

L’Expert(e) International(e) travaille sous la supervision hiérarchique de la Fédération des Femmes d’Affaires et Femmes entrepreneurs du Togo et sous la supervision technique du Représentant du DUTCH GROWTH FUND. L’expert(e) international(e) travaille en collaboration avec la Coordinatrice Nationale du centre et l’équipe d’experts associés pour :

  • Evaluer les charges de structure et l’efficacité des activités de INNOV’UP ;
  • Explorer les diverses possibilités et moyens de génération de revenus applicables au contexte togolais ;
  • Accompagner INNOV’UP dans la mise en œuvre de la feuille de route du processus d’installation du nouveau modèle économique ;
  • Participer au processus de sélection du personnel additionnel après interview des candidats aux différents postes de l’incubateur ;
  • Identifier de nouvelles sources de financement pour assurer la pérennité du Centre ;

Livrables

  • Le business model développé selon les modalités du contrat est disponible,
  • Le plan de formation du personnel encadrant les services et prestations fournies aux bénéficiaires est disponible, à la fin du contrat;
  • Le système d’information et de gestion intégré des projets est disponible et fonctionnel;
  • Le rapport de fin de mission est disponible et remis aux différents partenaires.

IV. Profil:

L’Expert(e) International(e) doit avoir la formation et les qualifications suivantes :

Éducation 

  • Un diplôme universitaire Bac+5 au moins en économie/gestion, en gestion de projet/évaluation, Business Development ou autre diplôme équivalant et présentant un intérêt avec le domaine de la mission.
  • Disposer d’un diplôme universitaire complémentaire en change, process ou performance management ou équivalent par expérience sera considèré comme un atout;

Expériences:

  • Justifier d’une expérience durant les dix dernières années dans la conceptualisation, la mise en œuvre technique et organisationnelle d’incubateurs en faveur de l’entrepreneuriat féminin ou des centres de formation dédiés à promouvoir la culture entrepreneuriale des femmes (start-up, plan d’affaires, centre d’affaires, promotion de l’entrepreneuriat féminin …);
  • Justifier d’une expérience certaine dans la mobilisation de ressources pour la pérennisation des activités;
  • Justifier d’une expérience d’au moins 5 ans dans la mise en place et l’appropriation de systèmes d’information et de gestion intégrée dédié au suivi des projets incubés d’entreprises et bénéficiaires des services;
  • Expérience dans la rédaction et le suivi de plans stratégiques, opérationnels et de gestion (management d’un centre);
  • Expérience de travail au Togo ou dans la région sera considérée comme un atout;
  • les attestations de bonne exécution et de compétences affirmées dans des missions similaires faisant foi.

Compétences:

  • Disposer d’une bonne connaissance du cadre normatif, national, international et/ou régional, relatif à la problématique de l’entrepreneuriat des femmes ;
  • Compétence en consensus building et réseautage auprès de nombreuses personnes et institutions afin de s’assurer que sa contribution soit appropriée et pérenne ;
  • Familiarité avec les outils de mobilisation de ressources des partenaires potentiels intervenant sur la problématique de l’entrepreneuriat des jeunes et de l’autonomisation économiques des femmes ;
  • Excellentes capacités de communication, de négociation d’évaluation et de travail dans un environnement multiculturel ;
  • Compétence en business development pour une solution pérenne ;
  • Etre habitué à travailler dans un environnement de travail intense et dans une exigence de résultats tangibles à court terme ;
  • Maîtrise des outils informatiques, dont les applications Microsoft (Word, Excel, Power Point)

Langue:

  • Maîtrise du Français comme langue de travail. La connaissance de l’anglais serait un atout.

VI. Durée de la mission
La mission se déroulera à Lomé au siège de INNOV’UP pour une durée de 30 jours ouvrables en deux étapes. Une assistance technique en ligne aux responsables de l’incubateur pourra être sollicitée si besoin est au cours des 6 premiers mois de la mise en place du nouveau modèle économique.
Le/la consultant(e) disposera de 30 jours ouvrables à partir de la date de signature du contrat de prestation pour fournir les services demandés ainsi que les livrables y afférents.

Les engagements contractuels de la mission seront accomplis avec la mise en place du modèle, la formation des responsables de l’équipe locale et l’approbation du rapport final.

VII. Documents à inclure dans la soumission de la proposition
Les consultants intéressés doivent présenter les documents/renseignements suivants pour démontrer leurs qualifications:

Une Proposition Technique: (Enveloppe/Fichier N°1)

  • Note explicative sur la compréhension des Termes de Référence et les raisons de la candidature
  • Brève présentation de l’approche méthodologique (assortie d’une description des outils proposés) et de l’organisation de la mission envisagée;
  • CV incluant : L’expérience acquise dans des projets similaires avec au moins 3 références;

Une Proposition Financière: Contrats forfaitaires (enveloppe/Fichier N°2)
La proposition financière sera soumise sur la base de l’approche forfaitaire.
La proposition financière prévoit un montant forfaitaire et précise les modalités de paiement sur base de produits/delivrables précis et mesurables (qualitatifs et quantitatifs) même si les paiements seront effectués par tranches ou en une seule fois à l’achèvement total du contrat. Elle doit être libellée en Euros ou en XOF.
Afin de faciliter la comparaison des offres financières par le service demandeur, il est recommandé aux candidats au Contrat Individuel de fournir une ventilation de ce montant forfaitaire. Les consultants doivent indiquer/détailler dans leurs propositions financières les coûts des billets d’avions aller-retour (if applicable), les honoraires, les frais de séjour et le nombre de jours de travail prévus y compris les frais d’hébergement, de restauration et de déplacement en ville.

LA FEFA n’accepte pas les coûts de voyage qui excèdent ceux du billet en classe économique. Si un consultant désire voyager en classe supérieure, il devra le faire sur ses ressources propres.

Par ailleurs, les candidats voudront bien noter que les paiements ne pourront être effectués que sur la base des produits livrés, c’est à dire sur présentation du résultat des services spécifiés dans les TDR et après acceptation de la FEFA.

Les candidats pourront être invités ou contactés par téléphone à la fin du processus d’évaluation technique. Aucune note ne sera donnée à cet entretien, mais il sera utilisé pour valider les points donnés au cours de l’évaluation technique et permettra de mesurer/évaluer la bonne connaissance du candidat de l’objet des TDR.

Tout dossier incomplet ne sera pas pris en considération.

VIII. Evaluation
Analyse cumulative (Note Pondérée)

Le contrat sera attribué au/à la consultant(e) dont l’offre aura été évaluée et ayant reçu la note la plus élevée sur l’ensemble préétabli des critères pondérés technique et financier spécifiques à cette invitation.
Pondération: la pondération retenue, pour l’évaluation des offres, est la suivante: 

  • Offre technique: 70%;
  • Offre financière: 30%.

Seules les offres techniques ayant obtenu un minimum des 49 points seront retenue pour l’évaluation financière. Après vérification de l’adéquation entre les propositions financière et technique, chaque offre financière recevra une note financière (Nf) calculée par comparaison avec la proposition financière la moins disante (Fm) de la manière suivante : Nf = 30 x Fm / F (F étant le montant de la proposition financière évaluée).
Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations (70% pour la proposition technique ; 30% pour la proposition financière) pour aboutir à une note globale (NG = Nt+Nf).
L’Offre sera adjugée à l’égard de la soumission ayant obtenu la note totale pondérée la plus élevée (mieux disante) tout en tenant compte des principes généraux de la FEFA (coût et efficacité). La FEFA ne s’engage en aucun cas à choisir forcément le Consultant offrant le plus bas prix.

IX. Principaux critères de sélection

Eligibilité pour l’évaluation technique (Oui/Non)
Le consultant international doit:

  • Etre titulaire d’un diplôme universitaire Bac+5 au moins en économie/gestion, en gestion de projet ou autre diplôme équivalant et présentant un intérêt avec le domaine de la consultation;
  • Disposer d’une bonne connaissance en développement de modèles économiques, et de gestion d’incubateur de jeunes entreprises ;
  • Disposer d’une bonne connaissance relative à la problématique de l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes;
  • Maîtriser des outils TICs pour le suivi de dossiers de startups;

Notation de l’offre technique (70 points)

  • Expérience dans la mise en place d’incubateurs en Afrique (start-up, plan d’affaires, centre d’affaires, promotion de l’entrepreneuriat féminin …) (20 points);
  • Capacité à fournir une méthodologie ou des outils TIC à remettre à l’équipe locale pour piloter les projets de création d’entreprises (30 points).
  • Expérience dans l’élaboration de projets ou programmes relatifs au développement de l’entrepreneuriat féminin durant les dix dernières années; les attestations de bonne exécution et de compétences affirmées dans des missions similaires faisant foi (10 points);
  • Capacité d’analyse et d’interprétation des informations relatives à l’environnement des affaires des micro- et des petites entreprises des pays en voie de développement, plus spécifiquement ceux d’Afrique de l’Ouest (10 points)

La Proposition doit être soumise par e-mail à l’adresse [email protected], ou déposée sous pli fermé au siège de INNOV’UP (13 Avenue du 24 Janvier, Quartier des étoiles, BP 294 Lomé, Tel 22200625). La mention « Consultant spécialiste dédié à l’opérationnalisation du Centre Entrepreneurial des Femmes d’Affaires du Togo, INNOV’UP » devra figurer sur le pli déposé ou en objet de l’email : [email protected]

 

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Toute demande de clarification doit être adressée par courrier électronique à l’adresse e-mail indiquée ci-dessus.